Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Culture Sans Censure
  • Culture Sans Censure
  • : Devant la quantité de pièces de théâtre proposées et expositions parisiennes, ce site vous permettra de faire votre propre choix.
  • Contact

Recherche

Liens

24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 11:22

 

La Comédie-Française

présente

La princesse au petit pois


La-Princesse-au-petit-pois_portrait_w193.jpg

 

Jusqu'au 5 janvier

 

De : Hans Christian Andersen

Comédiens : Elsa Lepoivre: la reine, Georgia Scalliet: la Princesse, Jérémy Lopez: le prince, Elliot Jenicot: le roi

Mise en scène:Edouard Signolet

 

 


 

« Au matin, on lui demanda comment elle avait dormi. - Affreusement mal, répondit-elle, je n'ai presque pas fermé l'œil de la nuit. Dieu sait ce qu'il y avait dans ce lit. J'étais couché sur quelque chose de si dur que j'en ai des bleus et des noirs sur tout le corps ! C'est terrible ! »

 

    La princesse au petit pois est un conte avec les codes propres à ce genre.

    Ecrit pour les enfants, il s'adresse aussi aux adultes, en dénonçant l'hypocrisie de la cour et ses valeurs qui ne reposent finalement sur rien.


Le prince désire partager sa vie avec quelqu'un. Il lui faut donc une princesse, une vraie. Mais comment savoir ce qu'est une vraie princesse ? Personne ne le lui dit, il va devoir se fier à ses instincts.Il rencontrera tour à tour des princesses cannibales, une  très belle mais aussi très méchante,il tombera sous le charme d'une fille qu'il ne pourra épouser car il comprendra qu'elle n'est pas de sang royal. Finalement, la véritable princesse viendra d'elle même au château,trempée de la tête au pied par une averse atroce la forçant à demander l'hospitalité. 

 

princesse ptit pois

 

On connaît la suite: la mère du prince installe un petit pois sous une couche de 20 matelas et édredons, la jeune fille passera une nuit infecte, gênée par quelque chose. Apothéose, c'est forcément une vraie princesse si sa délicate peau a ressenti cette gène. « Personne ne pouvait avoir l'épiderme aussi délicat, sinon une véritable princesse ». La famille royale est sauve, leur fils aura une femme et avec elle, une descendance.

 

Ce conte en lui-même est très court. Il n'était pas évident d'en faire ressurgir à la fois le côté comique de la situation, chercher une vraie princesse quand personne ne sait ce qu'on entend par là, et le côté féerique et moralisateur du conte. Les quatre comédiens interprètent 16 personnages, sauf le Prince, qui restera dans ce seul rôle, et leur talent donne toute la dimension à l'histoire.


Dans une mise en scène très simple, quatre cubes permettant différents décors et un socle stable, Edouard Signolet propose au spectateurs différents mondes, sortes de quête de la vérité. La pièce commence sur fond de musique jazz (Louis Armstrong Cheek to Cheek) et se termine également en musique, a capela cette fois autour de paroles revisitées où il est question de petit pois ayant sauvé l'histoire.


    Les enfants ce soir-là dans la salle rient, s'amusent autant que les parents.Il faut dire que la passivité de Jeremy Lopez est particulièrement drôle  tout comme les grimaces d'Elliot Jenicot. Les emportements d'Elsa Lepoivre et la grâce de Georgia Scallet fonctionnent  autant.

 

La Comédie-Française prouve une fois de plus son talent d'adaptation. Bien jouée, amusante, cette pièce ne peut que convaincre.

M.D

 

 

Infos Pratiques :

 

Galerie du Carrousel du Louvre
Place de la Pyramide inversée 

99 rue de Rivoli, Paris 1er

Durée : 1 heure du mercredi au dimanche à 18h30

Partager cet article

Repost 0
Published by Culture Sans Censure - dans Lever de rideau - Contemporains
commenter cet article

commentaires